Edito Daniel Amar 2021

 

2020 devait être l’année du quarante cinquièmes anniversaires de notre association avec un large programme d’animations et de festivités.

 

La crise sanitaire est passée par là, fragilisant un peu plus et durablement un secteur associatif relégué au second plan des préoccupations nationales.

 

Un monde associatif, dont la vocation première est de créer du lien social et de la convivialité, de générer des rencontres et des échanges et qui se retrouve à gérer l’éloignement et l’isolement.

 

De nombreuses associations, culturelles notamment, ne s’en relèveront pas. C’est désormais une certitude depuis ce qu’il est convenu d’appeler «la deuxième vague».

 

Avec toute l’équipe de l’USCRM, nous avons acquis la conviction que nous traverserons cette crise sans trop de dommages.

 

Forts de l’expérience du premier dé confinement, à la reprise d’une activité normale, nous saurons compter sur la mobilisation des salariés et le dévouement des bénévoles.

 

Permettez moi de leur adresser mes remerciements pour leur implication pleine et entière.

 

Un grand merci également qui nous ont massivement témoigné de leur soutien et leur fidélité durant cette séquence empreinte d’incertitude.